Destruction de tissus2018-10-16T19:28:39+00:00

Destruction des tissus

Ablation des tissus au laser

Ce traitement provoque une altération de l’intégrité de la surface cutanée. Il est basé sur le phénomène de photoablation : vaporisation immédiate des tissus sous l’action de hautes températures.

L’eau est le chromophore principal pour cette gamme de rayonnement : c’est elle qui est spécifiquement ciblée par le tir du laser. Comme vous le savez sans doute, l’épiderme contient peu d’eau (10-30 %), par conséquent, contrairement aux autres tissus sa conductivité thermique est faible. Lors de l’action d’un rayonnement ayant une forte énergie sur les cellules, l’énergie lumineuse se transforme en énergie thermique qui échauffe immédiatement le liquide intracellulaire, celui-ci commence à bouillir et provoque une rupture de la membrane cellulaire. Dans un espace fermé cela provoque non seulement la rupture des membranes cellulaires mais aussi l’évaporation des tissus irradiés. La température des tissus environnants augmente peu car la conductibilité thermique de l’épiderme est faible. Beaucoup de cellules brûlent en formant dans les tissus environnants plusieurs zones d’évaporation et d’oedème. Contrairement à la nécrose électrothermique, la nécrose provoquée par le rayonnement laser est plusieurs fois moins étendue et elle n’impacte pas significativement les processus de régénération.

Dans le cas du laser Erbium de LINLINE, l’énergie du rayonnement est entièrement concentrée dans un volume de tissu limité grâce à un coefficient d’absorption élevé pour cette longueur d’onde. Par conséquent le tissu s’échauffe jusqu’à la température d’ablation tellement vite que la chaleur n’a pas assez de temps pour se répartir en dehors de ce tissu.

Lors de l’ablation au laser Erbium la taille de la zone d’action thermique est de 20-50 μm.

Méthode « LINLINE »

Nous utilisons le laser Erbium Er :YAG (2936 nm)
Caractéristiques du laser Er:YAG « LINLINE »

Avantages de la méthode « LINLINE »

  • Ablation couche par couche des tissus, possibilité de modifier la profondeur de l’action.
  • Contrôle précis du volume de tissu enlevé (profondeur de pénétration 1 μm — possibilité d’effectuer le traitement plusieurs fois avec un risque minimal pour le patient).
  • Action thermique minimale sur les tissus ambiants.

  • Cette méthode ne nécessite pas d’anesthésie.

  • Absence de risque de développer des cicatrices.
  • Diminution du risque de provoquer d’autres complications (en comparaison avec le laser CO2).

Indications :

  • modifications involutives de la peau de tous types ;

  • présence de rides statiques ;

  • photo-vieillissement ;

  • photo-vieillissement ;

  • séquelles d’acné ;

  • signes de vieillissement associé aux déformations cicatricielles ;

  • correction de différents types de cicatrices (sauf les vergetures traitées avec le laser RecoSMA) :
    – hypertrophiques,
    – atrophiques,
    – cicatrices chéloïdiennes (ce traitement fait partie du programme thérapeutique)
  • destruction de néoformations bénignes telles les verrues, les papillomes ou les nævus.

Contre-indications :

  • contre-indications générales pour les traitements laser ;
  • prise des rétinoïdes systémiques, le délai après la fin de l’utilisation des rétinoïdes systémiques est d’au moins 12 mois ;
  • utilisation de pommades contenant des rétinoïdes, le délai après la fin de l’utilisation de pommades contenant des rétinoïdes est d’au moins 1,5 mois ;

Destruction de tissus
Noter cette page