Traitement ride du lion2018-09-27T20:22:02+00:00

Gommer la ride du lion par des injections de Botox à Montauban

La toxine botulique est un médicament utilisé depuis des décennies contre certaines affections neurologiques.

On appelle ride du lion l’ensemble des rides verticales inter-sourcilières qui se situent entre les sourcils, dans la région que l’on appelle la glabelle.

Ces rides sont générées par la contraction de muscles que l’on appelle procérus et corrugateur. La ride du lion s’imprime lorsque l’on fronce les sourcils. Avec un tel réflexe, répété tout au long de sa vie, la ride se creuse inévitablement.

Ces rides inter-sourcilières nous donne souvent un air sévère. Alors comment peut-on s’en débarrasser ?

 

Tout simplement grâce à la médecine esthétique et aux injections de Botox (toxine botulique)

Qu’est-ce que la toxine botulique ?

À l’origine de sa découverte il y a une trentaine d’années, la toxine botulique est utilisée dans le traitement des maladies neurologiques. Elle induit une faiblesse des muscles hyperactifs injectés, sans pour autant affecter leur fonctionnement normal.

On connaît la toxine depuis la fin des années 70, elle était initialement utilisée à des fins thérapeutiques en ophtalmologie et en neurologie, à des doses dix fois supérieures que ce qu’on utilise en médecine esthétique.

Certains patients ayant des pathologies qui sont traités avec de la toxine botulique depuis 30 ans n’ont pas révélé de toxicité.

La séance d’injections au niveau de la ride du lion

  • Tout d’abord j’effectuerai une étude dynamique de vos rides inter-sourcilières en vous demandant de froncer les sourcils afin de déterminer les muscles responsables de ces rides.
  • Le muscle corrugateur est le principal responsable de l’apparition des rides du lion. Avec sa contraction, il entraîne la peau, ce qui provoque dans un premier temps des rides dynamiques (au mouvement), puis des rides statiques (au repos) causées par la cassure de la peau.
  • Il est possible d’intervenir dès les premiers signes d’apparition des rides du lion, qu’elles soient statiques ou dynamiques.
  • Les premières injections de botox peuvent se faire dès les premiers signes d’apparition de la ride du lion.

  • Les injections doivent être faites dans la moitié interne du muscle corrugateur. Il faut veiller à injecter le Botox 10 mm au-dessus du rebord orbitaire afin d’éviter tout risque de diffusion dans la paupière supérieure qui risquerait de provoquer un ptosis (chute de la paupière).
  • Le nombre de points d’injections pour chaque muscle est de deux afin de réduire efficacement l’effet du muscle corrugateur sur l’apparition des rides du lion.

Les résultats sur la ride du lion (glabelle)

Traitement ride du lion
Noter cette page